Lewis Hamilton pilote d'une écurie libérée?

 En cet après midi ensoleillée, j'ai succombé à une séance de Formule 1 à la télé pour voir les 20 derniers tours du Grand Prix de Monaco.

L'entreprise libérée étant assez en vogue, je ne peux résister à ce billet qui permet une belle illustration de ce que sont les fondamentaux de cette révolution dans nos organisations.

Lewis HAMILTON a mené la course jusqu'à l'intervention de la safety-car à 12 tours de l'arrivée. Et là...Je peux vous affirmer que l'écurie Mercedes n'est pas encore une entreprise libérée!

Plus de 16 secondes d'avance sur son coéquipier Nico ROSEBERG, suivi en 3ème position par Sebastian VETTEL, un beau doublé monégasque en perspective pour l'écurie, à Monaco il est connu de tous les amateurs que les dépassements sont très compliqués . Sauf que l'homme le mieux placé pour prendre la décision n'est plus au volant des formules 1 à notre époque. Surprenant!

 

Les enjeux financiers sont en Formule 1 énormes. Ils le sont aussi dans vos entreprises...

 

Les ingénieurs sont aux manettes, pour contrôler, mesurer, calculer et formuler (!) des hypothèses avec comme seul objectif de faire gagner leurs pilotes. Mais au volant c'est bien le pilote qui est aux commandes (du moins je le croyais naïvement jusqu'à cet après midi). Comme vos salariés de "base" sont sur les machines, au contact des clients, sur le terrain et sur les chantiers. Les problèmes, résolus en entreprises libérées, viennent du fait que de plus en plus les services supports se mettent en position de "manager" l'entreprise...

 

D'une récente conférence donnée par Jean-François ZOBRIST sur l'entreprise libérée, la sienne (FAVI) depuis de nombreuse années et des témoignages d'entrepreneurs qui ont libéré eux aussi leurs entreprises, j'ai retenu deux choses :

- Faire confiance à celui qui est le mieux placé pour prendre la bonne décision, en général celui qui créé au quotidien la valeur ajoutée. Et dans la  plupart des cas c'est l'opérateur sur sa machine, l'hôtesse de caisse, l'employé qui fait le ménage en entreprise, l'ouvrier qui intervient sur un chantier.

- Tout contrôle est vécu comme une contrainte anti-productive.


Le pendant de ce constat est celui du coût insoupçonné du contrôle dans nos organisations qui génère comme le souligne Thierry PICK (CLINITEX) une logique de Pouvoir qui favorise les prises de décision au profit de la préservation du poste, de la fonction et des attributs statutaires de celui qui arbitre au mieux de ses intérêts (plan de carrière, gué-guerre interne, ambitions) plus qu'au mieux des intérêts de l'entreprise.

 

C'est violent à lire et pourtant c'est la réalité dans vos entreprises qui ne s'estompera qu'au prix d'une (r)évolution vers la logique de Contribution. Pour libérer vos entreprises, il vous faudra d'abord retrouver la confiance totale en vos équipes, abandonner à tous les niveaux hiérarchiques la logique de Pouvoir pour celle de la Contribution. Démarche irréversible pour le dirigeant et ses équipes, choc culturel qui nécessite bien sur d'être accompagné dans ce processus. Alexandre GERARD (Chronoflex) reconnait que la "libération" de son entreprise s'est faite grâce à une large démarche de coaching de ses équipes.

 

Pour en revenir au fort dépité Lewis HAMILTON, c'est son ingénieur qui pendant les tours sous safety-car l'a fait repasser au stand pour un ultime changement de pneumatiques. La bonne décision vue du stand, là où tout est "controlé", certainement.

La catastrophe pour le mieux placé pour savoir s'il fallait le faire ou pas : le pilote. Il sort des stands en 3ème position, ne parviendra pas à remonter VETTEL et ROSEBERG sur les 5 derniers tours (à Monaco c'est prévisible), Mercedes loupe le doublé à Monaco : ambiance garantie dans l'écurie. Quel est le coût réel de cet ingénieur sur cette décision?

 

Pour Jean-François ZOBRIST, "la confiance rapporte plus que le contrôle", dimanche sur le rocher, l'écurie Mercedes en a fait le douloureux constat.

 

Erik DUFOUR

coach certifié

 

 

Contactez moi en cliquant ici 

 

Vous avez aimé cet article, partagez le :

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Entrons en contact : 

Tél. : 06 31 78 70 74 - Mél. : edufour@incipio-coaching.fr

Adresse : 59 Boulevard Pater - 59300 Valenciennes