Eclipse solaire : je veux des lunettes...

Notre société de consommation gère la frustration comme aucune autre auparavant. Le dernier smartphone, l’ultime console et même un article à 2 €uros qui seul peut garantir l’observation de l’éclipse solaire du 20 mars sans craindre les radiations, tous ces objets ne sont pas disponibles en quantités suffisantes quand le besoin a lui été « sur-vendu » aux consommateurs.

 

Cette fameuse paire de lunettes permet de voir ce que l’on ne peut regarder en face. Paradoxalement, on ne cherche à observer le soleil que lorsqu’il disparait derrière notre satellite : étonnant non? 

Je m’interroge sur le parallèle qui existe pour tout individu qui a potentiellement en lui les solutions à ses questionnements, les capacités d’atteindre les objectifs qu’il aimerait se fixer, les ressources pour aller encore plus en avant mais qui ne peut regarder cette réalité en face pour quantité de raisons qui se résument souvent à cette « fameuse paire de lunettes » qu’il n’a pas.


Ce que l’on sait faire, nos capacités, nos forces sont trop souvent masqués derrière des croyances « satellitaires » qui entrent en conjonction régulièrement avec notre source d’énergie principale (projet de vie perso et/ou professionnel, enjeux, situation nouvelle…) et en masque les effets bénéfiques sur la conduite de nos vies.


Il faut alors raisonnablement s’interroger sur la meilleure façon de « regarder les choses en face » avec les bonnes lunettes, celles qui ne chercheront pas à vous masquer la réalité (en confrontant votre problématique sans complaisance), celles qui permettent de prendre conscience que « l’éclipse » est un phénomène limité dans le temps (en vous autorisant à surmonter vos limites, vos blocages) sinon vous resterez dans le cône d’ombre celui contre lequel vous ne luttez plus et qui malgré ce que vous en dites gagne du terrain chaque jour.


 

Se faire coacher, c’est oser chausser « cette fameuse paire de lunettes » pour sortir de l’ombre dans laquelle trop souvent on s’installe en imaginant que c’est comme ça et pas autrement. 

 

C’est se donner la possibilité de regarder en face une réalité qui parfois nous effraie parce que nous ne nous sentons pas la capacité de la surmonter. 

 

C’est se donner la permission d’atteindre ses objectifs, même les plus ambitieux ou les plus fous. 

 

Le coach ne regardera pas le soleil à votre place, il vous permettra de le faire vous même et à la prochaine « conjonction », vous serez armé pour affronter cette réalité dont vous n’osez pas toujours nommer le sentiment qu’elle vous inspire.


Je débute tous mes coachings par un entretien préalable en face à face qui n’engage qu’à une chose :  découvrir qu’il y a une envie réciproque de mettre en place le processus qui permettra de faire découvrir ces ressources ignorées qui sont en vous.


Erik DUFOUR

coach certifié

 

 

Contactez moi en cliquant ici 

 

Vous avez aimé cet article, partagez le :

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Entrons en contact : 

Tél. : 06 31 78 70 74 - Mél. : edufour@incipio-coaching.fr

Adresse : 59 Boulevard Pater - 59300 Valenciennes